Gaullistes d'aujourd'hui

débats, opinions, actualités
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Non à une réintégration dans le commandement de l'OTAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Jack
Admin
avatar

Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Non à une réintégration dans le commandement de l'OTAN   Dim 8 Mar - 0:21

Pourquoi faudrait-il que la France réintègre le commandement de l'OTAN?
Pour en tirer quels bénéfices?
Après avoir quitté l'OTAN en 1966, il est question de la réintégrer.
Si la France veut durablement revendiquer son indépendance, elle se doit de mettre ses actes en conformité avec ses intentions.
La France est engagée en Afrique et en Asie, a critiqué l'engagement des américains en Irak mais est engagée en Afghanistan.
Intégrée à l'OTAN elle devra par solidarité envoyer des effectifs supplémentaires en Afghanistan.
Le nouveau Président des USA avait déclaré pendant la campagne électorale que les troupes américaines seraient rapatriées d'Irak au plus tôt, mais l'actualité nous révèle que Barak OBAMA envisage un retrait d'Irak au plus tôt en 2011 et envisage l'envoi de 17 OOO hommes en Afghanistan!
Alors pour notre part nous disons NON au retour de la France dans le commandement intégré de l'OTAN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaullisteaujourdhui.cultureforum.net
 
Non à une réintégration dans le commandement de l'OTAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Association et indemnité d'intégration
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» subvention pour intégration d'un enf. handicapé
» Association et frais d'intégration
» Respect - un autre exemple d'intégration nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gaullistes d'aujourd'hui :: Politique française :: politique post-présidentielle-
Sauter vers: