Gaullistes d'aujourd'hui

débats, opinions, actualités
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mai 68, petit rappel entre amis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Jack
Admin
avatar

Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Mai 68, petit rappel entre amis...   Mer 21 Mai - 0:12

De GAULLE et Mai 68


D'aucuns considèrent que Mai 68 coïncide avec la fin du règne de De GAULLE.
Ceux-là n'ont raison que sur la concordance des dates, puisque l'homme du 18 juin 1940 est décédé en 1970, après avoir quitté de lui-même le pouvoir en 1969.

Affirmer que De GAULLE s'est fait surprendre par le mouvement de type insurrectionnel de mai 68, est une hérésie qui ne résiste pas aux faits.

Mouvements féministes:

Alors que les medias aiment à véhiculer l'idée selon laquelle mai 68 aurait porté les valeurs d'émancipation féminine voire féministe, n'est pas confirmée par la réalité des faits.
Après le vote accordé aux femmes, les allocations familiales et la sécurité sociale, le général De GAULLE a compris que les femmes devaient avoir la liberté de leur sexualité grâce à la contraception.
Pour ce faire, il délégua à Lucien NEUWIRTH député, et résistant de la première heure, la mission de travailler le sujet dès 1966, où le 18 mai il dépose une proposition de loi, puis une seconde le 12 avril 1967.
Un débat s'ouvre à l'assemblée nationale le 1er juillet 1967, et le 28 décembre 1967 une loi est promulguée.

Démocratie participative:

Ségolène ROYAL n'a pas eu l'honnêteté intellectuelle de reconnaître pendant la campagne électorale des présidentielles de 2007, que l'idée de « démocratie participative » avait germé dans la tête du général De GAULLE quelque 60 années, avant qu'elle en décline les vertus!
C'est dès 1947, que Charles De GAULLE fondateur du RPF développa le concept de l'association capital-travail et de la participation dès le 27 novembre 1967!

Participation:

De GAULLE a été mis en échec lors du référendum de 1969 axé sur la participation et une réforme du sénat, par les syndicats ouvriers et la classe politique.
Les syndicats ouvriers et la classe politique ont fait une campagne active en faveur du NON au référendum.
La CGT et le PCF étaient farouchement opposés au référendum, au nom de la désuète lutte des classes.

De GAULLE a été le précurseur de l'évolution des rapports dirigeants-dirigés en créant les comités d'entreprise en 1945, et en souhaitant réformer l'entreprise selon le triptyque suivant:

. participation des salariés aux bénéfices de l'entreprise
. participation des salariés au capital de l'entreprise
. participation des salariés à la gestion de l'entreprise

On comprend mieux pourquoi la bourgeoisie était foncièrement anti-gaulliste!

.../...


2
La notion de participation est la grande idée de Charles De GAULLE, laquelle inclut la notion de partage des responsabilités.
La conception de participation selon De GAULLE diffère de la conception anglo-saxonne de l'actionnariat salarié.
L'actionnariat selon De GAULLE, n'est pas une faculté même préférentielle, c'est un droit.
Son principe réside dans le partage entre actionnaires et salariés des accroissements d'actifs de l'entreprise dus à l'autofinancement.

Dans son discours du 28 octobre 1966, De GAULLE énonce ce principe en ces termes:
« Fixer les voies et les moyens par lesquels les travailleurs auront légalement leur part, et du même coup leurs responsabilités dans les progrès des entreprises, étant donné qu'ils y partici-
pent directement par leur effort et leur capacité »
La participation doit être comprise, non comme un accessoire, mais comme un enjeu majeur du gaullisme, une « mutation », au dire même du général, le 27 novembre 1967 qui « naturellement met en cause tous les intérêts, et toutes les structures ».
L'ordonnance du 17 août 1967 esquisse la réalisation de la participation obligatoire dans les entreprises de plus de cinquante salariés, cas nouveau et unique en Occident.

C'est l'hostilité conjointe des syndicats ouvriers, du patronat et des partis politiques, autres que gaullistes, qui a fait échouer ce projet novateur de l'évolution de la société.
En réponse à la grégarisation croissante des masses, la « société de démocratie participative »
était perçue et conçue comme un modèle d'intégration par la responsabilisation, destiné à irriguer tous les domaines de la vie publique.
Fortement inspirée des idées sociales de la Résistance et du programme du Conseil National de la Résistance pour ce qui concerne le monde du travail, la participation élargit ici son domaine et prend une dimension nouvelle.
Le Plan, cette « ardente obligation » joue son rôle comme instance de concertation, mais la réfor-me du Sénat et la régionalisation proposée en 1969 en font également partie, de même que la réforme de l'Université.

Ce n'est donc pas mai 68 et ses conséquences qui ont été à l'origine du départ de De GAULLE, mais son esprit novateur et visionnaire bien antérieur à 1968 , qui, s'aventurant sur les chasses gardées du conservatisme, représenté à la fois par les syndicats ouvriers et le patronat pour la participation, et les partis politiques pour la réforme du Sénat.

De GAULLE a eu cette idée de génie en 1968, en prononçant la dissolution de l'assemblée nationale, afin de redonner la parole au peuple souverain.
Celui-ci l'a une nouvelle fois plébiscité, en lui donnant une très confortable majorité de 358 députés UDR sur 485, et une participation de 80%!


Jean-Jack DENOUAL
Mai 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaullisteaujourdhui.cultureforum.net
 
Mai 68, petit rappel entre amis...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite promenade entre amis...
» mon traditionnel apero de noel entre amis
» Petits Débats entre amis :)
» cherche plat unique pour repas entre amis!!!!!!
» Délai de communication des archives publiques (Petit rappel, au cas où ....)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gaullistes d'aujourd'hui :: Politique française :: Histoire-
Sauter vers: